Le pôle Eva Adig

Notre démarche

L’ambition du Pôle EVA-aDig est de permettre aux participants d’acquérir un savoir-faire opérationnel fondé en grande partie sur la pratique, pour être à même de relever les défis actuels et futurs dans le partage et l’échange avec leurs partenaires professionnels autour de l’élaboration d’une culture architecturale et urbaine commune, afin de répondre aux évolutions technologiques, environnementales, économiques et sociales, aux nouvelles compétences et métiers qui émergent.

La formation continue : un enjeu stratégique

Dans une économie de la connaissance globalisée, qui est marquée par la création continue de nouveaux métiers, de nouveaux modes d’habiter, de nouvelles organisations du travail et par l’accélération de l’obsolescence des compétences, la formation professionnelle continue apparaît comme un enjeu stratégique pour les personnes, mais aussi pour les entreprises. Levier de compétitivité, elle constitue un facteur essentiel d’innovation et de croissance : sans formation, pas de croissance durable. La formation continue est un moteur vital pour permettre l’appropriation des nouvelles technologies et l’émergence de nouveaux secteurs d’activité.

 

La formation continue doit être comprise comme un investissement qui permet d’améliorer la compétitivité des entreprises d’architecture notamment, petites et grandes, et l’employabilité des salariés ou des indépendants. D’une part, par la définition d’une stratégie claire dans l’évolution des structures et leur positionnement vis-à-vis des mutations en cours et, d’autre part, par l’organisation des compétences nécessaires pour y parvenir.

La formation continue : un enjeu professionnel

« Une profession, surtout une profession réglementée, ne se définit pas uniquement par ses compétences reconnues, mais aussi par leur valeur d’intérêt général, par leur reconnaissance interprofessionnelle et par la formation qui les légitime. Ce qui est mis en question par la formation continue, ce sont ces quatre aspects de la professionnalité et pas seulement une compétence ouvrant de nouvelles missions. »
(Jacques Boulet – architecte, enseignant, chercheur – Directeur du Conseil scientifique)

Notre pédagogie

L’intérêt de la formation continue est de permettre des échanges interprofessionnels au cours de la formation entre différents publics ayant des métiers et pratiques complémentaires, porteurs d’enrichissement humain et personnel.

 

Ce savoir-faire passe notamment par l’analyse critique et prospective, le retour d’expérience permettant aux participants de progresser vers une meilleure pratique par des mises en situation de travail.

 

La didactique de nos formations s’appuie sur un système d’évaluation des compétences des participants, avant, pendant et à l’issue des sessions. Ces systèmes d’évaluation individuels et collectifs permettent à nos formateurs de veiller au bon apprentissage tout au long des formations.

Le Pôle de formation EVA-aDig, c’est depuis 2009 :

Un conseil scientifique indépendant
Une vision critique et prospective
Un champ large de contenus
Des formations de haut niveau, diplômantes ou sur mesure
Une communauté de formateurs
Des rencontres professionnelles
Des partenariats ouverts

Qui sommes-nous ?

En 2009, sur l’initiative du Ministère de la culture et de la communication, le Conseil de l’ordre des architectes d’Île-de-France et la Maison de l’architecture en Île-de-France ont créé le Pôle de formation Environnement, Ville & Architecture (Pôle EVA). En décembre 2020 dans le cadre d’une fusion-absorption, l’association Pôle de formation EVA a fusionné avec l’association ADIG créée en 1986 au sein d’une école d’architecture, pour devenir l’association Pôle de formation EVA-aDig (POLE EVA-aDig) avec pour objectif de développer les expertises digitales et anticiper le nouveau monde de la data.

 

Association indépendante, juridiquement et financièrement, la vocation principale du Pôle de formation EVA-aDig est de promouvoir la formation continue à destination des maîtres d’œuvre, architectes et ingénieurs, mais aussi des urbanistes, des paysagistes, des économistes, des maîtres d’ouvrages publics et privés et à leurs conseillers et assistants, des élus, des entreprises de construction, de l’industrie et plus largement de tous les acteurs soucieux de l’intérêt public de la création et de l’aménagement des milieux habités.

 

Permettre à ces acteurs, dans le partage et l’échange autour de l’élaboration d’une culture architecturale et urbaine, de répondre aux évolutions technologiques, environnementales, économiques et sociales, aux nouvelles compétences et divisions du travail qui émergent, c’est l’objectif principal des actions de formation continue proposées par le Pôle EVA-aDig.

 

Une exigence qui répond à celle des professionnels qui questionnent, enrichissent leurs pratiques, diversifient leurs compétences, définissent de nouvelles stratégies de développement pour produire un habitat de plus grande qualité.

Nous proposons une offre accessible – avec des tarifs permettant un financement par les OPCA et les FAF -, adaptée aux contraintes de l’exercice salarié autant que libéral, et qui s’adresse à tous types de structures, aux jeunes professionnels comme aux professionnels confirmés.

 

Le Pôle de formation EVA-aDig est doté, à l’instar des structures d’enseignement supérieur, d’un Conseil scientifique indépendant composé de personnalités qualifiées, qui analyse les problématiques professionnelles d’actualité, réalise une veille prospective, propose et co-construit des parcours de formation en s’entourant d’experts, contribue à la programmation des évènements professionnels du Pôle, définit l’ingénierie pédagogique, recherche et auditionne les intervenants pressentis, encadre l’ingénierie de formation et valide sa didactique avant toute diffusion.

 

Avec nous, par la formation continue, cet outil essentiel de la légitimation de nos professions, formez-vous et définissez la stratégie de votre avenir !

 

Alain Bretagnolle
Président

La composition du Pôle EVA-aDig

L’association

L’Association est dirigée par un Conseil d’administration et d’orientation élu par l’Assemblée générale pour cinq ans et composé au maximum de 10 membres. Le Conseil d’administration et d’orientation se réunit au minimum deux fois par an. Il fixe les grandes orientations de programmation et de développement du Pôle EVA-aDig, il approuve les actions mises en œuvre par le Bureau et développées par le Conseil scientifique.

Composition de l’Assemble Générale 2021 – 2026

 

Les membres actifs (8) :
Alain Benrubi (Alain Benrubi Architecte)
Alain Bretagnolle (Architecturestudio)
Marc Bringer (Laraqui Bringer Architecture)
Jacques Hababou (Rhinoforyou)
Gérard Lauret (Essor AMO et Conseil)
Loïc Levisalles (Vincent Gloria & Levisalles)
François Petrequin (Opimo)
Lurent Vincent-Bardin (Belledone Coordination)

Les membres de droit (2) :
Au titre du CROAIF (1) :
Fabien Gantois (Président)
Au titre de la Maison de l’architecture (1) :
Léa Mosconi (Présidente)

Composition du Conseil d’administration et d’orientation 2021 – 2026

 

– Alain Benrubi (Alain Benrubi Architecte)
– Alain Bretagnolle (Architecturestudio)
– Marc Bringer (Laraqui Bringer Architecture)
– Jacques Hababou (Rhinoforyou)
– Gérard Lauret (Essor AMO et Conseil) 
– Loïc Levisalles (Vincent Gloria & Levisalles)
– François Petrequin (Opimo)
– Laurent Vincent-Bardin (Belledone Coordination)

Composition du Bureau 2021 – 2026

 

Le Bureau de l’association, élu par le Conseil d’administration et d’orientation lors de sa 1ère réunion, est à la fois organe exécutif et instance de réflexion du Pôle EVA-aDig. Il fixe les axes de développement des actions de formation qui sont mises en œuvre par le Conseil scientifique et valide les propositions de celui-ci. Il tient séance chaque semaine pour assurer le suivi des dossiers et le développement des actions de l’association.
Président : Alain Bretagnolle
Secrétaire Général : Alain Benrubi
Trésorier : Marc Bringer
Vice-président : Gérard Lauret

La délégation opérationnelle 2021 – 2026

 

Depuis la fusion, le Pôle EVA-aDig a adopté un modèle de développement qui délègue son assistance opérationnelle et la réalisation de ses actions à ACTH.

Délégué opérationnel : Florian Bonhomme
Conseiller formation / Référent handicap : Marc Garnier
Attachée administrative et financière : Lauriane Bracquemart
Attachée communication et marketing : Sabrina Missour

Les avantages de nos formations

Notre démarche

 

L’ambition du Pôle EVA est de permettre aux participants d’acquérir un savoir-faire opérationnel fondé en grande partie sur la pratique, pour être à même de relever les défis actuels et futurs dans le partage et l’échange avec leurs partenaires professionnels autour de l’élaboration d’une culture architecturale et urbaine commune, afin de répondre aux évolutions technologiques, environnementales, économiques et sociales, aux nouvelles compétences et métiers qui émergent.

 

La formation continue : un enjeu stratégique

 

Dans une économie de la connaissance globalisée, qui est marquée par la création continue de nouveaux métiers, de nouveaux modes d’habiter, de nouvelles organisations du travail et par l’accélération de l’obsolescence des compétences, la formation professionnelle continue apparaît comme un enjeu stratégique pour les personnes, mais aussi pour les entreprises. Levier de compétitivité, elle constitue un facteur essentiel d’innovation et de croissance : sans formation, pas de croissance durable. La formation continue est un moteur vital pour permettre l’appropriation des nouvelles technologies et l’émergence de nouveaux secteurs d’activité.

 

La formation continue doit être comprise comme un investissement qui permet d’améliorer la compétitivité des entreprises d’architecture notamment, petites et grandes, et l’employabilité des salariés ou des indépendants. D’une part, par la définition d’une stratégie claire dans l’évolution des structures et leur positionnement vis-à-vis des mutations en cours et, d’autre part, par l’organisation des compétences nécessaires pour y parvenir.

 

La formation continue : un enjeu professionnel

 

« Une profession, surtout une profession réglementée, ne se définit pas uniquement par ses compétences reconnues, mais aussi par leur valeur d’intérêt général, par leur reconnaissance interprofessionnelle et par la formation qui les légitime. Ce qui est mis en question par la formation continue, ce sont ces quatre aspects de la professionnalité et pas seulement une compétence ouvrant de nouvelles missions. » (Jacques Boulet – architecte, enseignant, chercheur – Directeur du Conseil scientifique)

 

Notre pédagogie

 

L’intérêt de la formation continue est de permettre des échanges interprofessionnels au cours de la formation entre différents publics ayant des métiers et pratiques complémentaires, porteurs d’enrichissement humain et personnel.

Ce savoir-faire passe notamment par l’analyse critique et prospective, le retour d’expérience permettant aux participants de progresser vers une meilleure pratique par des mises en situation de travail.

La didactique de nos formations s’appuie sur un système d’évaluation des compétences des participants, avant, pendant et à l’issue des sessions. Ces systèmes d’évaluation individuels et collectifs permettent à nos formateurs de veiller au bon apprentissage tout au long des formations.

 

Se former au Pôle EVA c’est avoir la certitude :

  • D’un enseignement personnalisé, concret, global et actualisé
  • De formateurs expérimentés et qualifiés
  • D’une didactique fondée sur la pratique opérationnelle et la mise en situation de travail
  • D’une approche objective et impartiale
  • De voir les compétences acquises dans le cadre des cycles diplômants valorisées par une certification reconnue
  • D’un accompagnement administratif de qualité et à votre écoute
  • D’un taux de remboursement allant jusqu’à 100%

Nous proposons actuellement, deux cycles diplômants sur la Qualité environnementale et la Modélisation numérique du bâtir, des dizaines de modules courts de 1 à 8 jours autour des thèmes :

  •  Bâtir eco-responsable
  • Aménager eco-responsable
  • La maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine
  • Les expertises digitales
  • Les jeux d’acteurs

En 2020/2021, 32 de nos formations ont obtenu le Label Formation de la Branche des Entreprise d’Architecture.

Nous voulons cette offre peu coûteuse – avec des tarifs permettant un financement par les OPCO et les FAF -, adaptée aux contraintes de l’exercice salarié autant que libéral, et qui s’adresse à toutes les structures, aux jeunes professionnels comme aux professionnels plus confirmés.

 

Comment s’inscrire ?

 

Vous souhaitez vous inscrire à une formation ?

 

Choisissez votre formation, remplissez en ligne le formulaire de préinscription / demande de devis pour la session de votre choix.

 

Une fois votre préinscription enregistrée, nous vous adressons un devis vous permettant de solliciter votre OPCO (Opérateur de Compétences) ou votre FAF (Fonds d’Assurance Formation) pour la prise en charge financière.

 

Le devis qui vous est adressé fait office de préinscription.
A confirmation de votre part, et dans un délai de 2 semaines avant la formation choisie, nous vous adressons la convention ou le contrat de formation ainsi qu’une convocation pour valider votre participation.

 

Vous souhaitez programmer une formation intra-entreprise
contactez nous au 01 40 34 15 23

Label Formation de la Branche des Entreprise d’Architecture

Nos formations sont labellisées

Label Formation Branche ArchitectureUne procédure de labellisation des actions de formation professionnelle continue, proposées aux salariés des entreprises d’architecture, permet à la CPNEFP de distinguer des actions de formation de qualité.

 

Les formations labellisées bénéficient d’une prise en charge prioritaire et renforcée allant jusqu’à 100% du coût pédagogique pour les salariés des entreprises d’architecture relevant de l’OPCO EP.

 

« Ce label est décerné par la Branche architecture. Les conditions de prise en charge de cette action de formation labellisée sont décidées par la CPNEFP des entreprises d’architecture et mises en œuvre par l’opérateur de compétences de la branche (OPCO EP) »

 

Soyez satisfaits et bien remboursés !
N’hésitez plus, formez vos salariés !

 

« L’architecture doit voir reconnaître sa place essentielle dans l’acte de construire, de la conception à la réalisation.
Le rôle de l’architecte est de garantir la cohérence de cet acte par une approche globale et systémique.
La branche a pour ambition d’affirmer la capacité des entreprises d’architecture à se structurer, en privilégiant le financement d’actions de formation des salariés développant des compétences de qualité sur la conception, la technicité, la gestion du projet, le management économique et social de l’entreprise et la communication. »

 

Pourquoi un label formation ?

 

La Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et la Formation Professionnelle (CPNEFP) de la Branche des Entreprises d’Architecture agit sur la qualité des actions de formation professionnelle continue proposées aux salariés.

 

Une procédure de labellisation est mise en place depuis 2012. Elle permet à la CPNEFP de distinguer les actions de formation, au vu de critères de qualité, et de besoins en formation identifiés comme prioritaires par la Branche.

 

Le salarié qui participe à une action de formation labellisée bénéficie d’une prise en charge renforcée.

 

Le Label Formation permet à une entreprise d’architecture et ses salariés d’identifier des formations de qualité, répondant à des besoins professionnels d’actualité.

 

En effet, le label formation est attribué par la Branche Architecture, après évaluation des dossiers présentés par les organismes de formation professionnelle continue par un comité d’experts.

 

Le label formation est la preuve que l’action de formation répond à des besoins professionnels identifiés comme prioritaires par la Branche architecture, et des critères de qualité techniques et pédagogiques.

 

Modalités de prise en charge des formations labellisées en 2021*

Formations labellisées Durée maximale de formation prise en charge Prise en charge des frais pédagogiques plafonnée à

 

Prise en charge forfaitaire des salaires

(Entreprises de moins de 11 salariés exclusivement)

Prise en charge des frais annexes

(Entreprises de moins de 11 salariés exclusivement)

Plan de développement des compétences 18 jours 40 € / heure 18 € / heure OUI

*Source : http://www.branche-architecture.fr/emploi-competences/le-label-formation
(* sous réserve de modification)

Composition

Le Pôle de formation EVA-aDig est doté, à l’instar des structures d’enseignement supérieur, d’un Conseil scientifique indépendant composé de personnalités qualifiées, qui analyse les problématiques professionnelles d’actualité, réalise une veille prospective, propose et co-construit des parcours de formation en s’entourant d’experts, contribue à la programmation des évènements professionnels du Pôle, définit l’ingénierie pédagogique, recherche et auditionne les intervenants pressentis, encadre l’ingénierie de formation et valide sa didactique avant toute diffusion.

 

On pourrait n’y voir qu’un simple réflexe d’enseignants du supérieur, chercheurs engagés dans des laboratoires universitaires et des équipes de recherche essayant de retrouver leurs  repères d’actions dans le monde de la formation professionnelle, mais l’intention était toute autre. Elle est née  d’un étonnement et d’une inquiétude. Le monde de la formation professionnelle était en soi un monde de recherches, d’expérimentations, de figures et d’institutions éminentes (Laurent Schwartz, le CUCES), de créations et d’échecs qui ont affronté pendant plus de deux siècles scandés de politiques d’Etat plus ou moins ambitieuses, la question pointée par Condorcet en 1792 dans son « Rapport sur l’organisation de l’instruction publique » : la formation des citoyens  « tout au long de la vie ». Un monde « d’éducation permanente », où l’oubli a semblé aussi nécessaire que la mémoire, balayée récemment par le souci de l’emploi permanent, les politiques d’accès à l’emploi et le  maintien louable  de l’employabilité.

 

De ce point de vue se dégageaient quelques lignes d’action à la mesure d’une équipe scientifique voulue réduite, et composée d’acteurs du champ de l’enseignement et de la maîtrise d’œuvre et d’ouvrage, mais impliqués dans  des réseaux de formations professionnelles.

Directeur du conseil scientifique

Jacques Boulet

Voir la biographie

Membre permanent du conseil scientifique

Jean-Bernard Datry

Voir la biographie

Membre permanent du conseil scientifique

Bernard Roth

Voir la biographie

L’interprofessionnalité

Surmonter autant que possible les clivages enseignements supérieurs/ formation continue, formation initiale/formation continue qui au sein de l’Europe de la formation professionnelle demeurent une singularité française dommageable, en intégrant à l’Université des formations courtes comme des DU, ou en participant à formations universitaires ou initiales tout en préparant ou suggérant des parcours possibles.

 

Placer au centre de la formation professionnelle non pas l’employabilité, mais la professionnalité en partant du constat que  la formation continue ne peut plus se concevoir dans le monde clos d’une division technique et sociale du travail instituée et stable, mais doit en appeler autant à la traversée des disciplines, des savoirs et des expériences, qu’à leur mise en question sereine. Une  profession n’est pas réductible à ses compétences qualifiantes, comprises comme l’adéquation à une fonction, aussi essentielle soit-elle. Toutes se caractérisent aussi, et se différencient par les valeurs qu’elles emportent avec elles à divers degré : l’intérêt général de leur apport, leur responsabilité sociale et environnementale, la reconnaissance interprofessionnelle et plus largement sociale qui leur est accordée. En somme ce qui caractérise une profession, c’est sa professionnalité ainsi comprise[1], qui en pratique professionnelle  ne pend son sens que dans une inter-professionnalité. L’enjeu de la formation continue est précisément cette ouverture  à une professionnalité en devenir et de compréhension élargie, aux  conditions de son évolution et de son anticipation, sans oublier que toute profession est plurielle et se constitue aussi par sa diversité au sein d’une inter-professionnalité.

 

[1] Cette analyse sociologique des professions et en particulier de la profession d’architecte a été proposée dans un séminaire  en 1992 devant une assistance imperméable à sa nouveauté et aux perspectives qu’elle ouvrait. François Aballea « Professionnalité, expertise et savoirs » in Force et tendances de la maîtrise d’œuvre, Actes du séminaire des 24 et 30 mars 1992, Plan construction et architecture, Ministère de l’Equipement, du logement et des transports.

La formation continuée

S’inscrire dans la perspective d’une « formation continuée », plutôt que professionnelle continue. L’idée est d’indiquer que  la formation professionnelle ne peut se réduire à l’utilitarisme de la simple adéquation d’une compétence à une fonction d’entreprise, serait-elle indispensable. Avec la proposition d’une « formation continuée » le Pôle marque ainsi qu’il hiérarchise les objectifs  de la formation professionnelle à partir de l’un des objectifs  de la Loi Avenir, « la contribution au développement économique et culturel » (la loi de 1971, dite Loi Delors, ajoutait « et social »). Le Pôle affirme ainsi l’orientation qu’il entend donner aux formations professionnelles qu’il propose en les articulant aux formations initiales, aux acquis professionnels au sens large, à l’autoformation individuelle ou en entreprise. La réintégration du  temps de la  formation professionnelle dans une formation continuée au long de la vie, maintient le devenir du travail dans la perspective d’un développement social, culturel et économique qui ne devrait cesser ou n’aurait du cesser  de lui donner son sens. La « formation continuée », n’est alors que l’autre nom d’une ouverture à l’éducation, à ce qui conduit hors de soi, vers les autres, l’éducation, ex ducere ».

 

Jacques Boulet, Architecte dplg, Professeur et chercheur, Directeur du Conseil scientifique du Pôle EVA-aDig

Accès aux publications